Théologie islamique


Excellente vidéo du célèbre prédicateur Koweitien le Dr. Târeq al-Soûwaydân annonçant la bonne nouvelle du retour prochain du Califat, centre islamique fort et mondial, dont nous sommes orphelins depuis près d’un siècle.

Bien que divergent dans les causes de la renaissance actuelle de l’Islâm, le prêcheur explique d’une façon concise et simple les étapes de notre déchéance [nationalisme arabe] et de notre réveil puis clore le discours avec une chaleureuse citation d’un hadith prophétique qui rend le coeur de tout monothéiste sincère, ferme et joyeux:

« La prophétie demeurera parmi vous aussi longtemps que Allah le voudra. Puis Allah la reprendra lorsqu’Il voudra et elle sera remplacée par un califat qui suivra le chemin tracé par la prophétie, et qui demeurera aussi longtemps que Allah le voudra.

Puis Allah le reprendra lorsqu’Il voudra et il sera remplacé par un pouvoir absolu qui demeurera aussi longtemps que Allah le voudra. Puis Allah le reprendra lorsqu’Il voudra et il sera remplacé par un califat qui suivra le chemin tracé par la prophétie ».

Hadith rapporté par Ahmad, Al-Bazzâr et At-Tabarânî et authentifié par le Sheikh Al-Albânî.

Réjouis toi donc Ô mon noble frère de l’heureuse nouvelle de notre Prophète et Messager d’Allah [Salallahu ‘alayhi wa salâm] que ta vie, ton but et ta direction ne converge que vers la réalisation de cet immense et grandiose objectif afin que la Oummah puisse enfin relever la tête et vivre sereinement sous les lois parfaites de notre Créateur suprême -Grand et Majestueux-.

Puisse Allah nous gratifier par l’honneur de participer à son élaboration et par la possiblité de vivre le jour de son rétablissement sur terre !

Nous livrons rarement des pamphlets où épîtres en téléchargement mais celui que nous vous présentons ici vaut vraiment le coup d’oeil voir plutôt un regard attentif et critique sur son contenu. En effet, l’oeuvre de notre frère  Aboû Ishaq Sayf  al-Masloûl [Puisse Allah le préserver] est l’une des plus aboutie concernant notre voie et notre méthodologie religieuse face aux défis contemporains qui m’a été donné de lire en langue Française.

Cliquez "droit" puis "enregistrez sous" pour télécharger

Le frère aborde l’historique, la voie et les perspectives générales du mouvement appelé, vulgairement pour certains et assumé pour d’autre, “Salafiyyah Jihâdiyyah“. L”originalité du présent livret réside spécifiquement dans les suggestions apportées dans une possible voie publique de notre idéologie en terre Française.

Ainsi, bien que nous soyons en divergence avec l’auteur concernant sa vision de l’émigration en terre musulmane et sa solution pour une prêche ouverte en France [sujets qui seront peut être développé par notre frère Fatih ou moi même inshâa Allah], l’écrit reste remarquable, soigné, bien résumé et très abouti dans la description globale de notre mouvance.

[NB : l’image est issue du livre de notre Shaykh combattant Aboû Yahyâ al-Libî ayant pour sujet la défense de nos frères Moujâhidîn au Maghrib Islamique, j’ai trouvé qu’elle collait bien aussi avec le thème de l’épître ci-dessus.]

La définition habituelle et générale du verset coranique célèbre : « Vous êtes certes la meilleure communauté suscitée pour les hommes,vous ordonnez le bien, vous interdisez le mal, et vous croyez en Allah » S.3 / V.110, est souvent le fait d’ntervenir par la parole et l’acte pour réprouver le mal où encore de rappeler voir ordonnez  le bien à autrui afin d’inciter la communauté vers la bienséance et la piété.

Mais comment concrétiser cette condition dans une société et un sytème où la dépravation, l’athéisme, la débauche, la déviation sexuelle, le mensonge, l’usure et le matérialisme est érigé en modèle de civilisation et de progrès ? Comment ordonnez le bien quand la dominance du mal est au commande et dirige la nation ? C’est une notion quasi impossible à appliquer…

J’ai trouvé cet extrait vidéo du prêcheur américain Khâlid Yasîn qui répond parfaitement à cette question, il nous rappel que l’ordre du bien et la réprobation du mal ne s’effectue totalement que lorsque le pouvoir et la législation appartient à Allah -Exalté soit-Il- exclusivement.

Il stipule, au passage, que les notions de Jama’ah [Groupe] et Oummah [Nation] est un concept indisoluble et indivisible qui unit les musulmans d’Est en Ouest dans une croyance, une voie et un objectif commun faisant ainsi, encore une fois, barrage aux notions imaginaires “d’Islam de tel ou tel pays”.

Je suis particulièrement heureux de vous présenter ce cours audio de notre frère Dorar Saniyyah, qui est le premier d’une série de cours intitulé “Comprendre ce qui se passe sur terre“, le frère aborde donc l’origine et les bases des sociétés secrètes sous la loupe des références islamique et des érudits reconnus de notre commuauté.

Cliquez "droit" et "enregistrer sous..."

Il prend soin bien évidemment de rappeler en introduction le combat permanent et historique, entre les alliés d’Allah -le Trés-Haut- et ceux d’Ibliss [Satan] le maudit, incessant jusqu’au jour des comptes. C’est avec un plaisir non dissimulé, que je constate enfin que des frères enracinés dans les études religieuses essayent, par leurs modestes moyens, de conscientiser la masse musulmane francophone sur les enjeux et les évènements actuels.

J’espère, inshâa Allah, que notre frère rependra cette série de cours [oralement ou à l’écrit] très utile et bénéfique pour notre Oummah.

L’étude et la compréhension des aspects théologiques et dogmatiques de notre religion fait partie intégrante de notre voie, notre cheminement et donc de nos revendications islamiques. 

Ainsi nous souhaitons accorder une place plus importante concernant ces domaines sur notre blog, n’ayant maheureusement pas le temps nécessaire et du fait que notre espace soit spécialisé dans un domaine précis, en attendant une solution plus sophistiquée, al-Râyah donnera inshâa Allah une large place pour le blog “Al-Wasitiyya” [Le juste milieu] -puisse Allah récompenser par le bien son auteur-, en mentionnant mensuellement sur notre blog, toutes les nouveautés théologiques issue du site.

La science des réalités mondaines [al-Waqî’] ne reste qu’une branche indissociable du grand arbre de la science religieuse, à consulter et télécharger donc pour ce mois :

-/ L’épitre du savant érudit et actif  Aboû Bassîr al-Tartoûsî : “Oui je suis Wahabi !”

-/Le livre du grand savant du hadîth Soulaymân al-‘Alwân à télécharger : “Oui ! Le secours d’Allah est proche !”

-/Magnifique article du savant de l’Islâm, l’érudit et docte Ahmad ibn Taymiyyah : “Celui qui n’est pas adorateur d’Allah est forcément adorateur d’autre que Lui”

-/Le livre à télécharger du noble savant actif Aboû Bassîr al-Tartoûsî : “Règles et questions relatives au Ramadan”

-/ A consulter régulièrement inshâa Allah l’épitre “Le statut [juridique] de celui qui abandonne la prière” également du savant Aboû Bassîr al-Tartousî.

La considération du Juif en Islâm par les prêcheurs et doctes musulmans Sâ’id al-‘Afanî et Mouhammad Abdassalâm.

Une excellente analyse de notre frère gérant du blog ISLAM-NW des réactions navrantes de l’ensemble des musulmans face aux massacres perpétrés de nos opposants envers la communauté islamique.

Une réaction vive sur le coup [surtout lorsque c’est médiatisé et qu’il s’agit de la Palestine], une réaction timide et en demi-teinte [Taliban, Pakistan, Caucase…] ou une réaction morte et effacé [Nigéria, Somalie, Turkestan…], un ennemi commun, des populations aux convictions similaires et massacrés mais souvent peu d’agissement dans la communauté  musulmane [en Europe principalement].

Les musulmans et leurs réactions : “Un poid, trois mesures “!

Il y a presque un an, et plus précisément en décembre 2008, Gaza faisait face à une attaque de la part des juifs, qui ont balancé toutes sortes de munitions pour faire près de 1500 victimes, avec une forte proportion de femmes et d’enfants.

A cette époque là, on avait vu une forte mobilisation de la part de la communauté musulmane, mais pas seulement, puisque d’autres en ont profité pour surfer sur la vague populaire. Les prédicateurs, les savants, les politiques, les enfants, tout le monde en a parlé et a appelé à la mobilisation, au boycott, et à toutes formes d’actions qui puissent stopper ce massacre.

Ce fut un bon point pour la communauté, et je ne m’attarderais pas sur le fait que cet élan s’est rompu, et que l’on n’agit que par à-coup, souvenez-vous déjà de décembre 2006, qu’en reste-t-il ? Je veux plutôt m’attarder sur le deux poids, deux mesures, ou plutôt « un poids, trois mesures » qu’entretient notre communauté. Je m’explique :

Quand il s’agit de défendre les intérêts de l’Islam, notre communauté, (je parle des monothéistes; les laïcs, nationalistes et autres pacifistes ne m’intéressent pas), ne réagit pas de la même manière, mais de trois manières différentes que je développe ci-dessous :

1er niveau :

– Le Prophète salla Allah a’alahi wa sallam : L’épisode des caricatures, a mobilisé les musulmans, chacun selon ses capacités, mais comme à notre habitude (hélas), c’est fort mais ponctuel.

Qui d’entre nous a maintenu une action/décision qu’il a prise à l’époque (boycott des produits danois par exemple) ?

– La Palestine : Quelle que soit la région prise pour cible, la mobilisation est assez forte, ponctuelle, mais forte. Les gens en parlent, se motivent, des dons sont récoltés, des initiatives sont prises…

2ème niveau

– L’Afghanistan : La mobilisation est quasi nulle, mais il y a quelques personnes qui s’y intéressent et qui tentent d’œuvrer pour le bien de cette cause. Cela est peut-être dû à la présence occidentale, grâce (ou à cause) de cela nous recevons des bribes d’informations, nous apprenons de temps en temps qu’une « erreur » de l’Otan a fait 100 morts afghans avec une forte proportion de femmes et d’enfants. Nous disons « la hawla wa la qowata illa bilLah » (et encore il n’y a que certains d’entre nous qui le font) et passons, la vie continue, « qu’est-ce qu’on mange ce soir ? ».

(more…)

Next Page »