Les affirmations du Pr.Hillard concernant le rempart Islamique face au projet mondialiste a suscité un flot de critique et de gène parmi ceux qui ont écouté avec stupéfaction cette parole de vérité.

Ainsi les responsables du site Mécanopolis ont demandés au Professeur une précision concernant cette allégation, loin de fuir les propos tenus, Pierre Hillard assume pleinement ses dires malgré une naïveté désolante concernant l’Eglise Catholique :

Suite à son intervention sur la radio Ici et Maintenant, dimanche 10 janvier dernier, pour laquelle nous avons placé un extrait sur Mecanopolis qui a provoqué un grand nombre de réactions, nous avons demandé à Pierre Hillard de préciser quelque peu son propos sur l’Islam et le Nouvel ordre mondial. Voici le courrier qu’il nous a fait parvenir dans la nuit.

Suite à mon passage à la radio « Ici et maintenant » (10.01.2010), j’ai eu l’occasion de dire que l’Islam était la religion qui s’opposait au nouvel ordre mondial. Face au matérialisme croissant, à la peur de la vieillesse et de la mort dans les pays occidentaux, le musulman a en règle générale une vision plus sereine, plus spirituelle.

La vie n’est qu’un passage. L’Eglise catholique enseignait des principes similaires. Malheureusement, depuis Vatican II, les autorités de l’Eglise adhèrent de plus en plus au concept du nouvel ordre mondial. L’Islam n’a pas encore basculé en faveur des canons du mondialisme.

D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que l’article de Ralph Peters, « Frontières de sang », dans la revue militaire américaine Armed Forces Journal (juin 2006) affirme nécessaire la création d’un « Etat Vatican de l’Islam ». Dans son esprit et celui de ses collaborateurs, il s’agit ni plus ni moins de modifier l’Islam afin de le fondre dans un grand magma correspondant à une religion mondiale. Si je dis cela, ce n’est pas par conviction pro-Islam. C’est uniquement l’observation des faits.

Je suis catholique et je le reste. Je sais que le déraillement que l’on peut observer chez les dirigeants de l’Eglise catholique est provisoire. Depuis son existence, il est arrivé que les hommes d’Eglise disent ou commettent de grosses bêtises. Cela a duré un certain temps, puis les autorités ont pu redresser la barre et donner au monde des serviteurs oeuvrant en faveur de la royauté du Christ. Ils font l’honneur du catholicisme.

Le Credo reste ma prière de base car je crois – comme l’a affirmé le Christ – que les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre l’Eglise catholique.

Pierre Hillard, docteur en science politique et professeur de relations internationales

Source

Bien entendu ce genre de propos comme à l’accoutumé se finisse souvent ainsi dans le pays de la république [Interdit de conférence]:

 

Advertisements