Afin d’étouffer la lente agonie économique et sociale actuelle de la France, les républicains maçonniques, comme toujours, agitent la cause anti-islamique [voile à l’école, identité nationalo-laïc, le voile intégrale] afin d’occulter les véritables problèmes du peuple et de diriger leurs haines et frustations [légitimes] vers la population musulmane.

Celle-ci représentant à leurs yeux, une force spirituelle et morale non négligeable poussant chaque individus vers un retour à l’ordre traditionnel et vertueux face à leurs sociétés malades, athées, individualistes et matérialistes, le bannissement de chaque pratique à l’aspect extérieure et visible de l’Islâm se doit d’être supprimée complètement comme il le fut, à son époque, pour la religion chrétienne.

Ceci afin que l’espace laïque, républicains et maçonnique ne sois pas pertubé par ce nouvel élan religieux et que la populace ne soit pas amené à un (re)questionnement spirituelle et morale. Nos revendications religieuses et dogmatiques étant ouvertement exposées sur notre blog, nous avons dans un premier temps trouvés inutile de consacrer un article concernant nos positions sur le Niqab [voile intégrale] car elles étaient évidentes et claires, le Niqab fait parti de notre religion.

De plus, notre frère Abû ibrâhîm, gérant du blog al-Wasitiyya avait merveilleusement rendu hommage à nos soeurs dans un petit texte à laquelle nous nous joignons totalement :

“En vous adressant ces paroles, mes chères soeurs, il m’est particulièrement agréable de faire hommage à votre vertu que ces diables de toutes parts essaient de débaucher, à votre pureté qu’ils essaient de souiller, à votre honneur qu’ils essaient d’abaisser, à votre liberté qu’ils essaient de captiver… Vous êtes nos mères et nos soeurs ; nous sommes pleins de respects et d’égards envers vous.

Sachez que ces diables : « …de rage contre vous, ils se mordent les bouts des doigts. Dis : “mourrez de votre rage !” ; en vérité, Allah connaît fort bien le contenu des coeurs. » [Sourate 3 Âli ‘Imrâne, Verset 119]”

Mais les témoignages de soutien et de respect de certaines personnes extérieures à notre religion et notre idéologie se doivent d’être retranscrit et propagés car rare et dissidente. Ainsi, bien que nos convictions et nos rapports soient éloignés, les catholiques traditionnalistes du blog “La Question” ont publiés une courageuse tribune pour la défense du voile légale de nos soeurs en Islâm.

Aussi bien que nous nous désavouons totalement de leurs idéologies et croyances, il faut savoir reconnaitre les paroles de vérité et de vertue.

Le port du niqab est un droit religieux !

Sur les trottoirs de France, des femmes ont choisi leur camp. Celui de la lutte contre la vulgarité, la licence et la dégradation des moeurs. Elles portent le voile intégral pour rester « pures », se protéger du monde extérieur perverti et corrompu, pour être en accord avec Dieu. Pourtant elles ne comprennent pas que leurs grandes capes noires choquent, génèrent du rejet et de la haine à leur égard.

Ce qui fait problème dans leur attitude, c’est qu’elle vient contredire brutalement les valeurs dégénérées de la société moderne, que l’on cherche à imposer par la force et la contrainte. Pourtant, elles, ces croyantes pieuses, ce qui les choque et les agresse dans la rue, c’est le manque de pudeur, les tenues légères qui transforment la femme en prostituée, ces « femmes qui ne se marient pas », les affiches exposant des corps féminins transformés en de vulgaires objets sexuels.

Elles sont nées en France, sont allées à l’école, elles ne manquent ni d’éducation ni d’intégration. Elles sont françaises, par la « grâce » des responsables politiques qui ont fait venir leurs pères dans notre pays, et elles ont choisi librement de vivre voilée. Pour faire plaisir à l’homme qu’elles aiment ou par dévotion. Pour montrer qu’elles sont pieuses, et qu’elles souhaitent se conformer aux règles de leur religion, non d’un monde désorienté et malade. A ce titre, ces femmes méritent d’être respectées.

Par ailleurs, il convient de redire avec force, que la République laïque, qui ne voit aucun inconvénient à laisser circuler des femmes à demies nues dans la rue, n’interdisant ni les affiches, ni les revues pornographiques, ni les films licencieux, n’a pas à dicter comment doivent se vêtir les fidèles observant les prescriptions de leur religion, et qu’à ce titre, en tant que catholiques attachés à la Tradition, il nous apparaît nécessaire de se solidariser entièrement avec ces femmes, et de défendre leur droit à porter le vêtement religieux de leur choix.

Source

Advertisements