Suite à notre article concernant les origines et les projets d’al-Qa’idah, voici un second article du sheikh Hussein Bin Mahmoud toujours sur le même groupe Islamique mais cette fois-ci plus axé sur la croyance et les principes de ce groupe.

Ceci Est Al-Qa’ida

Au nom de Dieu, le Tout Mhiséricordieux, le Très Miséricordieux

Louange à Allah : Celui qui détermine le destin, le Créateur des montagnes grandes et massives, Celui qui rend la vie et qui y met fin, le Vivant, l’Omnipotent, avec toute Sa majesté. Que la perfection, les prières et la paix soit sur celui qui enseigne aux gens, celui qui est satisfait de toute la destinée qu’elle soit bonne ou mauvaise.

[…Le sheikh avant de commencer fait les éloges du sheikh Bin Jibrin qui vient de décéder …]

C’est un simple article (peut-être petit) mais correcte dans son sens. Il montre la réalité de la situation de la nation aujourd’hui, la vérité à laquelle les gouverneurs appellent et la vérité sur ce qui est demandé aux fils de cette nation. Ces gouverneurs ont déployé tout les efforts et les habiletés afin de tuer ce qui reste de religion dans les coeurs des gens. Ils ont utilisé les médias et autres moyens pour enlever la fierté, éliminer la virilité et transformer ce qui reste d’intelligence pour créer une génération servile qui vie sur les marges et se maintient par bribes.

C’est une génération dont nous ne pouvons pas dire qu’elle connaît la vertue et rejette le vice. C’est une génération qui renie la vertue et poursuit le vice. Les gouverneurs aujourd’hui sont en train de préparer la nation pour un stratagème qui a été imaginé dans l’obscurité : l’occupation Chrétienne des pays Musulmans, encore une fois. C’est une occupation dans tout les sens du terme : des coeurs, des esprits, des désirs, des pays, des sujets, de la chasteté et des richesses.

Cela n’est pas possible aussi longtemps que la religion est encore dans l’âme et que les gens promeuvent la vertue et rejettent le vice. Cela ne sera pas possible alors que l’épée du jihad est encore tirée de son fourreau. Ceux qui voient cette campagne enragée contre la religion et la morale dans les médias, les programmes scolaires et le contrôle des savants de la Shari’ah, connaît assez clairement les buts de ces gouverneurs et ceux qui sont derrière eux.

Dix ans sont passés depuis la huitième croisade contre l’Islam. C’est la guerre que les gens du jihad ont menée, guidés par les Moujahidin d’Afghanistan. En dépit de cela, il y a encore des questions concernant la vérité sur al-Qa’idah et son idéologie. Est-ce une organisation indépendante ou est-elle sous l’ombre d’un groupe quelconque ? Beaucoup de frères m’ont écrit me demandant un article sur la croyance d’al-Qa’idah.

Après tout ce temps, tout cela étant dit, et toutes les actions et les sacrifices, comment les gens peuvent ne pas encore connaître la vérité à propos des gens du jihad en Iraq, en Afghanistan, dans la péninsule Arabique, en Somalie, au Maghreb Arabe et en Tchétchénie ? Il y a beaucoup de questions sensibles sur ce sujet, et ce qu’il y a ici doit être lu par tout le monde afin qu’ils puissent maintenant connaître la claire vérité, cachée mais annoncée. Que le lecteur nous pardonne si nous n’avons pas bien présenté les idées, car la chose la plus difficile à faire c’est de rendre claire ce qui est déjà claire.

La vérité sur le terme “al-Qa’idah”

Durant le premier jihad Afghan contre les Soviétiques Chrétiens, les moujahidines ont afflué en Afghanistan de partout. La destination naturelle était “Le Bureau des Services” établi par Sheikh Abdoullah Azzam (qu’Allah fasse miséricorde son âme), ou le “Bayt al-Ansar” (Maison des Partisans) établie plutard par Sheikh Oussamah (Bin Laden).

Cette Maison recevait les jeunes, prenant leurs informations personnelles, contrôlant leurs phases de développement dans les centres d’entraînement, et ainsi, fichant les noms des fronts dans lesquels ils faisaient le jihad. A cause du grand nombre de volontaires, un département séparé fut crée pour préserver et organiser ces dossiers et surveiller le “Bayt al-Ansar” et les camps d’entraînement. Les jeunes ont accepté d’appeler ce processus (Bayt al-Ansar, les camps d’entraînement et la préservation des dossiers) al-Qa’idah parce que cette agence était le premier endroit où allaient les moujahidines.

Cette nomination n’était pas quelque chose de nouveau car c’était similaire à une base militaire de n’importe quelle armée régulière. Cela se différenciait dans le fait que c’était la base d’une armée Islamique moujahide à une époque d’hésitation et de non-participation au jihad. A la Médine de l’époque du Messager d’Allah (que les prières et la paix d’Allah soit sur lui) et de celle des deux sheikhs (Abou Bakr et ‘Omar), aussi bien que durant une partie du règne de ‘Othman (qu’Allah les bénisse tous), il y avait une base de laquelle les Musulmans se lançaient pour conquérir la terre.

Les moujahidines Arabes en Afghanistan étaient appelés les “Ansar”, les “moujahidines” ou les “mouhajirounes” (immigrants). Le terme “al-Qa’idah” n’existait pas jusqu’à la conquête de Kaboul. Peut-être que les Américains ont trouvé des dossiers de Bayt al-Ansar ou peut-être que des espions leur ont parlé d’al-Qa’idah, après quoi ils ont pris ce nom et l’ont rendu célèbre.

C’est l’origine du mot “al-Qa’idah” qui était utilisé par les médias US pour éloigner les gens loin de la vérité, qui est que ces gens sont en fait des moujahidines sur la voie d’Allah (et ainsi les séparer du reste de la nation). Les médias Arabes et internationaux ont rapidement pris le relais.

La croyance et l’idéologie d’al-Qa’idah

Parler de la croyance et de l’idéologie d’al-Qa’idah revient à parler de l’Islam lui-même. Beaucoup de gens ne sont pas capables de comprendre cette vérité simple et facile. Certains peuvent rejeter cette vérité ou la trouver étrange parce que c’est si simple. Depuis dix ans les médias ennemis ont fait le portrait d’une sombre et mystérieuse al-Qa’idah. Ils ont essayé, avec toute leur magie, d’agrandir le gouffre entre l’Islam et les moujahidines. La vérité est que les médias ont réussi à transformer les idées des Musulmans sur l’Islam.

Il a été dit aux gens : “al-Qa’idah va contre ces idées transformées”. Les médias ont abîmé les grands piliers et fondations de la religion (la notion de jihad, le principe de l’allégeance et du désaveu, la vraie croyance et le monothéisme). Le jihad est devenue une source de discorde et a été déclaré comme étant une nuisance pour la nation et ses intérêts. Ils ont marginalisé le jihad après qu’ils aient cassé beaucoup de ses preuves.

Il n’y a pas de jihad aujourd’hui excepté en Palestine et il n’y pas de jihad en Palestine excepté avec l’approbation de “l’autorité Palestinienne légitime” le Fatah (et le Fatah est sous le commandement des Juifs). Donc en réalité, il n’y a pas de jihad en Palestine excepté avec l’approbation des Juifs. Quiconque va contre cela est un déviant, un terroriste extrémiste qui ne connaît pas les méthodes du jihad légitime.

Quant au principe de l’allégeance et au désaveu, elle a été transformée d’une croyance religieuse en une croyance nationaliste. L’allégeance et le désaveu sont maintenant liés à la nationalité et l’ethnie. L’allégeance à Allah Le Tout Puissant est devenue l’allégeance aux dirigeants et gouvernements. Les armées ne connaissent que leurs rois ou leurs présidents et quand le dirigeant ou le gouvernement change, leur allégeance change aussi. Les gens sont loyaux envers leur pays, que le gouvernement soit Musulman ou mécréant.

Ce qui est plus étrange c’est l’allégeance de beaucoup de jeunes Musulmans qui devraient guider l’humanité. Au lieu de cela ils jouent dans des équipes de football dont beaucoup sont dans les pays des mécréants. Ils vont dans des tournois de sport où ils aiment, détestent, allant fanatiquement. Vous trouvez beaucoup de jeunes accrochant fièrement des images de joueurs de football Chrétiens dans leurs chambres et sur leurs poitrines. Ils portent des t-shirts avec les noms de ces mécréants et ensuite vont dans les maisons d’Allah pour prier avec ces t-shirts sur eux.

Beaucoup de ces t-shirts ont le symbole de ces clubs Européens, qui incluent des croix. Quelle plus grande calamité que des jeunes Musulmans portant volontairement des croix sur leurs poitrines ? Si nous pourrions voir combien ces gouvernements dans nos pays dépensent pour commercialiser ces jeux dans les journaux et les magazines et les diffuser sur les écrans, nous aurions réaliser l’amplitude de leurs conspirations contre le futur de l’Islam. Ceci à une époque où beaucoup de Musulmans meurent de soif et de faim dans des camps de réfugiés à travers le monde.

Quant à la croyance et au monothéisme, c’est embarrassant. La vraie croyance a été séparée du coeur et vous ne trouvez qu’un mauvais “irja” (école de pensée Musulmane où les châtiments et les récompenses sont seulement dans l’au-delà et où la déclaration de foi est suffisante, en dépit des actes). Les actes ne font plus partie de la foi. Quelque soit ce que la personne fait et combien d’actes de mécréances elle commet, elle est encore Musulmane aussi longtemps qu’elle proclame “Il n’y a de Dieu que Dieu”.

J’aurais souhaité que les gens se seraient seulement satisfait de cela, mais ils sont allés encore plus loin et ont annulé les lois d’Allah. Ils ont mis en place des constitutions et des lois qui vont contre Ses commandements, et ont suivis les prêtres et les rabbins enturbannés qui permettent ce qui est interdit et interdisent ce qui est permis. Les prédécesseurs avaient l’habitude de dire que celui qui cache de l’argent (et refuse de payer la zakat) est devenu un apostat et que celui qui permet une goute d’alcool est devenu un apostat.

Ils ont permis l’usure, la promiscuité, l’alcool, les jeux de hasard, la mécréance, le polythéisme, le soutien des ennemis d’Allah, l’inimitié aux partisans d’Allah et le gouvernement par autre que ce qu’Allah a révélé. Ils ont interdit l’attachement aux commandements de l’Islam, l’appel à Allah, le soutien des gens de l’Islam et le combat et l’incitation au jihad sur la voie d’Allah.

Ceux qui veulent une preuve de cela, laissez-les saisir un instrument de musique dans n’importe quel pays Arabe et jouer, en publique, ce qu’ils veulent, jours et nuit, et personne ne se mettra sur leur chemin. Cependant, s’il tient un Coran ou un livre de Hadith et lis dans une des maisons d’Allah, vous verrez les agents du renseignement tourner autour de lui comme des oiseaux et le prendre pour l’interroger et le questionner. Il sera torturer, menacé et sévèrement mis en garde de refaire une chose aussi dangereuse.

Récemment, des slogans se sont répandus parmi les Musulmans, qui montrent l’extension de la conspiration contre l’Islam. Parmi ces slogans il y a : la liberté religieuse, la fraternité humaine, et l’égalité en droits et responsabilité entre les gens. L’appel à ces slogans est mené par des gouvernements Arabes, chapeauté par le traître des deux Mosquées Sacrées (le roi Saoudien) Abdoullah bin Abd al Aziz. Si nous lui donnons le bénéfice du doute, nous dirions qu’il n’est qu’un Arabe qui ne connaît pas la vérité de ces slogans.

Mais qu’en est-il de ceux qui savent et qui ne rejettent pas ? “Liberté, égalité et fraternité” sont de vieux slogans Maçonniques qui ont infiltré l’Europe afin de porter les Juifs de leur amère condition vers le sommet des pays Chrétiens (lesquels avaient l’habitude de préférer le Diable à ces frères de singes). Soudain, les Juifs étaient devenus les victimes de persécution historique et religieuse. Ils ont gagné l’amitié et la sympathie des Chrétiens, ont chevauché sur leurs dos, montés à la manière des ânes, et ensuite ont commencé à contrôler leur économie, média et gouvernements.

Pour certains, al-Qa’idah veut dire “Islam extrémiste”, “Islam fondamentaliste”, “Islam violent”, “l’Islam des bombes et du terrorisme”, “l’Islam anti-démocratique”, “l’enlèvement de la liberté individuelle de l’Islam”, “l’Islam qui ne peut coexister avec l’autre” et “l’Islam ténébreux, sombre et rigide”. Pourquoi ? Parce qu’il va contre les notions de paix, fraternité, justice, égalité, coexistence pacifique, intérêts nationaux, dialogue des religions et des civilisations.

Elle veut faire retourner les Musulmans à leur ancien état de loyauté envers la religion et de désaveu des mécréants et des polythéistes. Mais encore une fois, ces misérables notions ne sont pas convenables pour le 21siècle. Si nous regardons les origines de ces déclarations et connaissons les objectifs [qui se cachent] derrière elles, nous réalisons l’amplitude de la tricherie et de la perversité dans laquelle beaucoup de Musulmans sont tombés. Là il y a Barack Obama, le Chrétien, disant qu’il est prêt à tenir un dialogue avec les éléments Taliban “non-extrémiste”.

Mais les extrémistes, ceux qui coupent les mains et lapident les gens, on ne peut pas leur parler. Pour eux les extrémistes sont ceux qui soutiennent les châtiments religieux, qui ne permettent pas la prostitution, le vice, la promiscuité ou le proxénitisme. Un regard sur le rapport de la Rand Corporation et autres institutions rend clairement la vérité sur ces termes utilisés par les médias Arabes et Occidentaux.

Toute recherche sur la littérature d’al-Qa’idah ne donnera rien. Il n’y a pas de croyance écrite pour al-Qa’idah ou aucune idéologie décrite. Il n’y a que des efforts personnels sur certaines questions théologiques (sur lesquels s’appuient les moujahidines) de savants Musulmans à travers le monde. Ne pas mettre à l’écrit une idéologie ou une croyance n’est pas le résultat d’une incapacité ou d’une ignorance, c’est de la sagesse, car la vraie idéologie de tout Musulman est écrite et protégée par Allah.

Il n’y a pas lieu d’écrire une idéologie séparée. Beaucoup de savants anciens ont déjà écrit sur l’idéologie Musulmane correcte et l’idéologie des moujahidine. En se basant la-dessus, il est évident qu’al-Qa’idah n’est pas un groupe dans le sens normal du terme. C’est une partie de la nation Musulmane générale. Personne ne peut la séparer du corps de la nation. Les médias, les gouvernements et les savants de mèche ont essayé d’appeler les moujahidines de toutes sortes de noms afin de les séparer du corps de la nation.

Ils les ont appelé “terroristes”, “secte déviante”, “fanatique”, “les gens des bombes et des destructions”, “les gens violents”, “les séparatistes”, “les gens du takfir”, et autres noms qui se sont brisés sur le solide rocher de la vérité (avec la grâce et les bénédictions d’Allah). L’idéologie d’al-Qa’idah est le Coran et ensuite la Sounnah. Elle est bâtie en accord avec la compréhension des nations des prédécesseurs. C’est l’Islam que nous connaissons. La croyance d’al-Qa’idah est ce qu’il y a dans le Coran et la Sounnah correcte en accord avec la compréhension des prédécesseurs de la nation.

C’est la croyance en laquelle nous croyons. Contrairement à d’autres groupes, al-Qa’idah n’a pas d’idéologue. Il y a le Coran, la Sounnah et certains savants qui s’efforcent de comprendre ce large éventail de textes. Les savants et les étudiants en science utilisent les écrits des savants de la nation (anciens et contemporains) sans égards aux affiliations théologique des savants, pays ou groupe d’allégeance. Quant aux gens de l’innovation, ils ne sont pas du tout pris en considération. Quand quelque chose est prouvé par une preuve religieuse, cela devient une idéologie et une croyance d’al-Qa’idah.

Certaines personnes relient al-Qa’idah au Wahhabisme, et c’est une grande erreur. Beaucoup de frères moujahidines ne connaissent pas Mouhammad bin Abd al-Wahhab. Ils suivent Mouhammad bin Abdoullah bin Abd-al-Moutalib al-Hashimi al-Qourashi, le messager d’Allah (que les prières et la paix d’Allah soit sur lui). Certaines personnes lient al-Qa’idah au Salafisme. C’est comme [l’exemple] ci-dessus s’ils veulent dire salafisme dans son contexte étroit. S’ils veulent dire qu’ils suivent les prédécesseurs de cette nation (le Prophète (que les prières et la paix d’Allah soient sur lui), les compagnons et les suiveurs), alors c’est correcte et celui qui n’est pas comme cela il n’a pas aucune part en Islam.

Certaines personnes ignorantes affilient al-Qa’idah à sheikh Sayyid Qutb ou Abou al-A’la al-Mawdoudi et prétend qu’al-Qa’idah est une continuation des groupes jihadiques Egyptiens. Ce sont des assertions incorrectes. Ils essaient de relier al-Qa’idah à cette personne ou ce groupe afin qu’ils puissent essayer de la baser sur la pensée de cette personne ou de ce groupe. Ils ne peuvent pas et ne pourront pas être capable de faire cela car les hommes d’al-Qa’idah sont plus sages que ce qu’ils pensent. Sayyid Qutb et al-Mawdoudi sont parmi les bons savants de la nation, mais ils sont humains. Ils peuvent avoir raison, mais ils font aussi des erreurs.

Les erreurs de ces deux hommes sont une goutte d’eau dans l’océan de leurs bonnes actions. Al-Qa’idah prend d’eux ce qui est conforme à la vérité (et c’est beaucoup) et délaisse ce qui va contre (comme avec le reste des savants de la nation). La preuve de cela est que Sayyid Qutb (qu’Allah fasse miséricorde à son âme) a apporté beaucoup de l’idéologie Ash’ari, tandis que les chefs d-al-Qa’idah sont Sunnis. Al-Mawdoudi ne croit qu’au jihad défensif, et il est connu des moujahidines que c’est faux.

Peut-être que la différence claire entre al-Qa’idah et d’autres Musulmans est qu’al-Qa’idah a annoncé son rejet du pragmatisme politique. C’est le coeur de la différence entre les membres d’al-Qa’idah et d’autres Musulmans. Par le pragmatisme politique nous voulons dire se rendre à la réalité. Quand quelqu’un dit que l’Etat des Juifs (qui est incorrectement et faussement appelé Israel) est une réalité et que nous devons le reconnaître, vous verrez al-Qa’idah rejeter ce pragmatisme politique et annoncer une révolte contre cette réalité caduque. Ils ne la reconnaissent pas et travaillent, de toutes leurs forces, à la changer.

Quand quelqu’un dit que la nation est destinée à avoir ces traîtres (les gouverneurs) pour la réprimer, changer les lois d’Allah, soutenir les mécréants, répandre le vice, voler les capacités des Musulmans et violer l’honneur des femmes Musulmanes, alors les éléments d’al-Qa’idah annonceront leur rejet complet de cela et travailleront à la changer. Quand certaines personnes disent que les Musulmans ne peuvent pas se lever contre les US, l’Occident, la Russie et leurs soldats, al-Qa’idah leur criera du haut de leur voix : “Combien de fois une troupe peu nombreuse a, par la grâce d’Allah, vaincu une troupe très nombreuse ! Et Allah est avec les endurants” (al-Baqarah, 249).

Ils ne s’arrêtent pas comme les autres personnes font, en simples paroles, ils portent les armes pour annoncer au monde la vérité de ce fait religieux. Al-Qa’idah est une révolution contre cette réalité à l’envers. C’est un rejet total du pragmatisme politique. C’est une réelle victoire pour les vérités religieuses. C’est une incitation au jihad sur la voie d’Allah avec les mots, la vie, les biens et le coeur. C’est un renoncement à tout ce qui contredit les vérités religieuses et les promesses divines.

Un chercheur ne verra nulle part ailleurs dans le monde Musulman, la vérité du principe Islamique de la fraternité comme avec al-Qa’idah. Ici ils sont au Khourassan (Afghanistan) avec leurs diverses citoyennetés et nationalités et avec leurs différentes apparences et ethnies : les Adnani, les Qourashi, Hashimi, Qahtani Yemeni, Shami, Egyptiens, Iraqi, Maghribi, Mashriqi… les gens du nord, du sud, les noirs, les blancs et les jaunes. Ils ont tous promis obéissance à un homme du Khourassan.

C’est une liaison Islamique et une réalisation politique sur la nature de l’obéissance religieuse. Cela place les intérêts de l’Islam avant les intérêts personnels. Elle remet en lumière comment était la première génération en annulant tout ce qui n’est pas Islamique. C’est la vérité qui se manifeste en eux et qui n’est présent nulle part ailleurs. [Tandis que] là vous trouverez ceux qui ont fait allégeance à des gens qui ne sont pas de leurs pays seulement en hésitant et sans adhésion totale. C’est la nature humaine en l’absence de sentiments religieux.

C’est comme un ami de Mousaylamah (le faux prophète apparu après la mort du Prophète), qui a dit : “Le menteur de Rabi’a est meilleur pour nous qu’un honnête homme dangereux.” Si le sentiment religieux s’en va, les philosophies déviantes apparaissent, et c’est ce qui prévaut dans le monde aujourd’hui. Ces gens ont, cependant, choisi un homme qui est honnête dans son appel, pieux dans ses actes… un moujahid sur la voie d’Allah. Il a vendu son âme et le monde pour la vie après la mort (nous le considérons comme tel mais nous ne présumons rien au-dessus d’Allah). Ils lui ont donné leurs esprits et leurs coeurs, comme s’ils disaient : “L’honnête homme des Afghans est meilleur pour nous que les mensonges des Arabes.”

La croyance la plus grande et la plus visible qui caractérise les membres d’al-Qa’idah est qu’ils sont certains, sans aucun doute, de la promesse d’Allah. Ceci est presque absent de la plupart des gens de l’Islam, même de la plupart des savants. Les hommes d’al-Qa’idah sont certains de la victoire d’Allah, tout comme les gens sont certains qu’il y a une aube après la nuit. La raison de cela est la parole d’Allah le Tout Puissant dans Son Livre : “Allah soutient, certes, ceux qui soutiennent (Sa Religion). Allah est assurément Fort et Puissant” (al-Hajj, 40).

Allah a mentionné les conditions pour cette victoire dans les versets qui suivent. Allah Le Tout Puissant a dit : “ceux qui, si Nous leur donnons la puissance sur terre, acquittent la Zakat, ordonnent le convenable et interdisent le blâmable. Cependant, l’issue finale de toute chose appartient à Allah.” (al-Hajj, 41).

Al-Zajaj a écrit : “Allah aidera certainement ceux qui aide sa (cause).”

Al-Sa’idi (qu’Allah fasse miséricorde à son âme) a écrit dans l’interprétation du verset : “Il a ensuite mentionné les signes de ceux qui seront victorieux et comment ils sont identifiés. Celui qui affirme soutenir Allah et soutenir Sa religion et n’a pas ces caractéristiques est un menteur. Il a dit : ‘(Ils sont) ceux qui, si Nous leur donnons la puissance sur terre…’ Voulant dire, nous l’avons donné à eux et avons fait d’eux son autorité incontestée. ‘accomplissent la Salat…’

Dans ses temps déterminés, avec ses conditions le Vendredi et en groupes. ‘acquittent la Zakat…’ Qu’ils doivent personnellement la donner à ceux qui le méritent. ‘ordonnent le convenable…’ Et cela inclut la définition de ce qui est convenable religieusement et logiquement. ‘interdisent le blâmable…’ Voulant dire tout le blâmable qui est connu, religieusement et logiquement.”

Nous assumons et jurons par le seul et unique Dieu que les gens de l’Islam seront victorieux parce que la victoire leur a été promise en tenant compte des conditions qu’ils ont rencontré lors du gouvernement de l’Emirat Islamique. Si la majorité des gens de la terre se réunissait contre eux (et la plupart des gens de la terre se sont réunis contre eux maintenant) ils ne seront pas défaits (par la volonté d’Allah) parce qu’Allah est avec eux.

Il leur a promis la victoire en expliquant les conditions qu’ils avaient remplies quand ils contrôlaient le pays. Le monde entier atteste qu’ils ont établie les prières et que les mosquées étaient pleines d’adorateurs. Ils donnaient l’aumône aux gens qui en avait besoin. Ils ordonnaient le bien et forçaient les gens à adhérer aux enseignements de l’Islam et appliquaient la loi d’Allah. Ils interdisaient ce qui est mauvais : le vol, la violation de l’honneur et les trafiques de drogues.

Ils ont démoli les idoles Bouddhistes qui étaient gardées pendant des siècles par les Réfutateurs (Shiites) Ismaeliens (secte). Ils ont crié au monde entier : “Et dis : “La Vérité (l’Islam) est venue et l’Erreur a disparu. Car l’Erreur est destinée à disparaître” (al-Isra, 81).

Celui qui est comme cela sera victorieux. Cette promesse est d’Allah et est une des plus grandes raisons pour laquelle les moujahidines sont fermes à une époque où certains tombent et d’autres se tiennent à mi-chemin. Un frère m’a dit que lui et ses frères se sont plaint à un grand savant au début de l’invasion US de l’Afghanistan, sur la défaite de l’Emirat Islamique et la perte de son Etat.

Ce grand savant leur a répondu et a dit : Par le seul et unique Dieu, la fin des temps n’arrivera pas avant que vous voyez les US tomber par la cause de ces Afghans. Allah leur a donné le pays et ils ont établi la prière, donner l’aumône, et promu la vertue et interdit le vice. Allah fera de ceux qui les soutiennent des victorieux. Allah fera de ceux qui Le soutien des victorieux. Allah fera de ceux qui Le soutien des victorieux. Soyez patients et fermes et soutenez-les. Il se peut que vous détestiez quelque chose tandis qu’Allah a beaucoup de bien dedans.”

Ses mots (qu’Allah le protège) se sont terminés de cette façon. Ce sont les bénédictions d’Allah, qu’Il donne à qui Il veut.

Ecrit par Sheikh Hussayn Bin Mahmoud.
14 Sha’ban 1430 Hijri (5 Aout 2009).

alqimmah.net

Advertisements