En cherchant un peu, j’ai mis la main sur un écrit concis mais assez complet sur l’évidente adoration des illuminés connus sous différentes appellations envers Ibliss le maudit et leur reniement totale du Seigneur unique Allah ‘azza wa jal.  Avant de vous livrer cet article, j’aimerais éclaircir quelques faits importants concernant son auteur [apparament Harun Yahyâ].

En lisant son livre sur le sujet ainsi que ses nombreux articles, malgré une recherche méticuleuse et plusieurs références de choix, j’ai pu constater de facheuses lacunes religieuses et mondaines dans son epitre “Franc-maçonnerie mondiale” et l’article en question ici. Je serais donc très bref dans ma remarque.

Religieusement parlant on pourrait presque croire que ce monsieur est à lui seul un Moujtahid en puissance, il ne fait aucun doute que l’auteur Harun Yahyâ tend vers un égarement manifeste en se parant d’outil scientifique dont il n’est pas apte à développer, ses légèretés délirantes dans sa façon d’interpréter les versets du Qur’ân, ses rêves inventés dans sa vision très personnelles de commenter les grands signes de l’Heure [arrivée du Mahdî, retour de Jésus…].

Sa tendance très vicieuses à ne quasiment jamais citer les ahadiths du Prophète [saws] et son oubli presque volontaire de ne jamais citer les érudits et doctes musulmans reconnus en la matière dans ses conclusions ayant trait à l’Islâm sont autant de raisons très graves et dangereuses pour se passer très largement de ses propos et écrits en relation direct avec la religion musulmane. Je vous laisse ici une mise en garde mieux fournit.

Concernant le côté mondain, j’ai remarqué que dans son livre sur la Franc-maçonnerie, il n’abordait pas intentionellement la période historique ayant trait à la disparition du Khilafah et son instigateur le franc-maçon nationaliste Attarturk, en fait ce passage pourtant comploté par les sociétés secrètes et leurs leaders pour détruire l’unité de l’Islâm est complètement occulté. Puis en visitant son site, on trouve la raison de cela, étant d’origine turc, l’auteur, à travers ses articles et livres montre une relation très proche avec le gouvernement apostat Turque et loue à chaque bannière l’union “islamo-Turc” et les “Turcophones”.

Peu objectif donc dans sa démarche scientifique et religieuse, je pense qu’il était très important de mettre au fait les lecteurs quant aux éventuelles maladresses de l’auteur Harun Yahyâ, je vous laisse maintenant l’article dont le titre de départ fait mention à la base.

La franc-maçonnerie, le système de l’antéchrist, renie Allah et adore satan

En Europe, au 14ème siècle, naquit une organisation humaniste et maçonnique prenant ses racines dans la Kabbale. Non seulement cette organisation ne reconnaissait pas Dieu, Allah, en tant que l’unique Créateur et Souverain de l’univers entier et de l’humanité, comme le faisaient les juifs, les chrétiens et les musulmans. Mais à la place, ils utilisaient des concepts différents, comme “Grand Architecte de l’Univers“, qu’ils considéraient comme faisant “partie de l’univers matériel”.

Autrement dit, cette organisation secrète dont les racines remontent assez loin mais qui apparut en Europe au 14ème siècle, rejetait Allah et acceptait l’univers matériel telle une divinité sous le concept de “Grand Architecte de l’Univers”. Selon la franc-maçonnerie, cet univers matériel était un concept limité basé sur la théorie de l’évolution, et s’était soi-disant formé par hasard.

Il est possible de voir une définition plus franche de cette croyance pervertie dans les publications des francs-maçons destinées à leurs membres seuls. Par exemple, un des francs-maçons des plus hauts rangs en Turquie, Selami Isindag, a écrit un livre intitulé Masonluktan Esinlenmeler (Inspirations de la franc-maçonnerie), qui a pour objectif de former les jeunes maçons. Il explique ce qui suit sur la croyance maçonnique en un “Grand architecte de l’univers” :

La franc maçonnerie n’est pas impie. Mais le concept de dieu qu’ils adoptent est différent de celui des religions. Le dieu de la franc-maçonnerie est un principe supérieur. Il est l’étape finale, le sommet de l’évolution. Par la critique de notre être intérieur, par la connaissance et la progression délibérée sur le chemin de la science, de l’intelligence et de la vertu, nous pouvons diminuer l’écart entre lui et nous. Ensuite, ce dieu ne possède pas les caractéristiques du bien et du mal des êtres humains. Il n’est pas personnifié. Il ne peut être considéré comme le souverain de la nature ou de l’humanité. Il est l’architecte du grand travail sublime de l’univers, de son unité et de son harmonie. Il est la somme de toutes les créatures de l’univers, un pouvoir total englobant tout, une énergie. Cependant, il ne peut être accepté comme ayant un commencement… C’est un grand mystère. [Allah est certainement au-delà de cela]

Dans le même ouvrage, il est évident que lorsque les francs-maçons parlent du “Grand Architecte de l’Univers”, ils font référence à la nature ou plutôt au culte qu’ils vouent à la nature :

En dehors de la nature, il n’existe aucune force responsable de nos pensées ou de nos activités… Les principes et doctrines maçonniques sont des faits scientifiques reposant sur la science et l’intelligence. Dieu est l’évolution [Allah est certainement au-delà de cela], dont un élément est la force de la nature. Par conséquent, la seule réalité absolue est l’univers lui-même et l’énergie qui l’englobe.

Sous le concept de “Grand architecte de l’univers”, les francs-maçons font référence à une entité matérielle imaginaire. Cette entité référée en termes opaques dans de telles paroles, apparaît très clairement lorsque nous regardons les rituels et expressions maçonniques des plus hauts niveaux. Sous le concept de “Grand Architecte de l’Univers”, les francs-maçons adorent une seule source et prennent leur ordres de celle-ci. Cette force qui guide les francs-maçons est SATAN.

Satan guide la franc-maçonnerie

Depuis le temps du Prophète Adam (psl), satan a toujours essayé de tromper les gens par la même supercherie. Cette tromperie, qui refuse la foi en Allah et suggère que toutes les choses sont apparues par hasard, est le darwinisme. La franc-maçonnerie est une organisation satanique qui était présente depuis l’époque du Prophète Adam (psl). Et ce système de l’antéchrist utilise le pire piège de satan pour tromper les gens. Le système de l’Antéchrist, la franc-maçonnerie qui prend la nature et le hasard aveugle pour son dieu, est une religion hérétique qui ne sert qu’à satan.

Madame Petrovna Blavatsky, la fondatrice du mouvement New Age et une franc-maçonne du 32ème degré de la loge française Grand Orient, dit ainsi sur le sujet :

C’est satan qui est le dieu de notre planète et le seul dieu… [Allah est certainement au-delà de cela]1

L’écrivain maçonnique Eliphas Lévi dit ouvertement que leur dirigeant est Baphomet, en d’autres mots, satan. Un passage intéressant d’Eliphas Lévi est comme suit :

L’intellectuel Lucifer (satan)… est l’esprit saint, tant que Lucifer physique est l’éminent représentant du magnétisme universel.2

Le livre d’Albert Pike Morals and Dogma (Les morales et le dogme) est encore recommandé aux membres du Rite Ecossais aux Etats Unis, et il est décrit comme le Platon de la franc-maçonnerie par les franc-maçons éminents. Pike, un franc-maçon du 33ème degré dit ceci dans le livre en question :

LUCIFER (satan), le porteur de lumière !… L’esprit de l’obscurité…

Petrovna Blavatsky résume le concept ainsi :

Lucifer est la lumière divine et terrestre, “le Fantôme Sacré” et “Satan”…3

David Spangler, un autre franc-maçon et principal philosophe du mouvement New Age, exprime ses idées sur le sujet ainsi :

Lucifer (satan) vient à nous donner le cadeau final de l’integrité. Si nous l’acceptons, alors il est libre et nous sommes libres. C’est l’initiation Luciférique. C’est quelque chose que de nombreuses personnes affronteront aujourd’hui et dans les jours suivants puisque c’est l’initiation du New Age.4

Les franc-maçons agissent sous le contrôle de satan et obéissent à ses ordres. Le symbole le plus important dans ce culte secret est “l’œil qui voit tout” qui représente “l’œil de Lucifer”.5 Ceci et tous les autres symboles maçonniques sont conçus avec le même objectif. L’étoile inversée est connue comme étant Baphomet (satan sous la forme d’une chèvre), un symbole de satan. Le pentagramme inverti dans la sorcellerie n’est utilisé que dans un seul but, appeler le pouvoir de satan !6 C’est à-dire que tous les symboles maçonniques symbolisent en fait la croyance de la franc-maçonnerie, en d’autres mots, l’adoration du diable.

L’écrivain John Daniels fait ce commentaire sur le père intellectuel de la doctrine de Lucifer, le franc-maçon du 33ème degré et sur sa doctrine satanique:

Albrt Pike a enseigné “sa doctrine de Lucifer” à de nombreux francs-maçons. Toutefois, Bismark et Mazzini étaient ses élèves les plus fervents qui ont pratiqué la doctrine de Lucifer aux plus hauts niveaux de la franc-maçonnerie. Ces trios ont dressé un plan pour utiliser la franc-maçonnerie afin de déclencher les deux guerres mondiales, après lesquelles “le monde serait prêt à adorer Lucifer à la place de Dieu”. [Allah est certainement au-delà de cela]7

L’un des plus importants exemples du lien des francs-maçons avec satan est le franc-maçon du 33ème degré Aleistair Crowley. Un sataniste, Crowley était aussi le grand maître d’Ordo Templi Orentis (O.T.O.). La mère de Crowley a dit que son fils était la manifestation de la Bête dans la Révélation. Connu comme étant le plus mauvais homme vivant”, Crowley était responsable des décès barbares de plusieures personnes qui s’étaient engagées avec lui durant les cours des rituels maçonniques. Il est avéré que Crowley avait sacrifié 150 jeunes hommes à satan.8

Les vers suivants écrits par le franc-maçon Crowley du 33ème degré révèlent clairement la réalité satanique qui est à la base de la franc-maçonnerie :

Je lie mon sang aux mains de satan,

Tout ce qui est dans mes mains,

A toi, la Bête, à ton contrôle,

Je me mets en gage, mon corps, mon esprit et mon âme.9

Je promets mon travail abhorré,

Négligeant tout, je n’ai qu’une récompense,

Le plaisir de satan, notre seigneur.10

Les efforts de la franc-maçonnerie pour produire un système de l’antéchrist qui élimine la foi en Allah et qui la replace par les commandements de satan, ont été identifiés et décrits par les Chrétiens de l’époque. La fameuse encyclique du Pape Leo XIII intitulée Humanum Genus contient des analyses significatives sur la franc-maçonnerie et ses activités. Le Pape a écrit :

Aujourd’hui, les partisans de satan semblent se rallier et lutter avec véhémence en étant guidés et assistés par une association très répandue et fortement organisée appelée les francs-maçons. Sans plus dissimuler leurs buts, ils se révoltent contre Dieu Lui-même… [Allah est certainement au-delà de cela]

Les désirs et les efforts des francs-maçons tendent vers le même objectif, c’est-à-dire le rejet total de tout ordre religieux et politique du monde que l’enseignement chrétien avait produit, et la substitution des règles qui sont en accord avec leurs idées dont les fondements et les lois seront tirés du naturalisme.11

Ce fait exposé par le Pape a été souvent exprimé par les francs-maçons supérieurs. Rules of Assembly of the Grand Orient Lodge (Les règles de l’assemblée de la loge Grand Orient) publié en 1923 par les francs-maçons turcs exprime cette philosophie hérétique comme suit :

Nous ne considérerons plus Allah comme étant le but de notre vie. Nous avons un but. Ce but est l’humanité, non pas Allah. [Allah est certainement au-delà de cela]

Aujourd’hui, une religion unique et universelle qui peut satisfaire pleinement la conscience se forme graduellement… Paralèllement à cette religion universelle, les valeurs morales seront fondées suivant ce point de vue mondial… Une telle religion unira les êtres humains et l’univers. C’est LA FRANC-MAÇONNERIE… Nous unissons la religion qui représente le sens de la communion.12

Telle une nécessité du système de l’antéchrist, les francs-maçons ne font jamais sentir leur présence. Ils ne montrent jamais leur vrai visage et ne disent jamais qu’ils vénérent satan à la place d’Allah et qu’ils dénoncent la foi en Allah. Parce qu’ils savent que s’ils le disent, tous les gens dévoués se manifesteraient et s’opposeraient à eux. Pour cette raison, l’antéchrist décrit dans le Nouveau Testament et les hadiths est une déception qui apparaîtra sous l’apparence religieuse bien qu’il renie Allah. L’antéchrist, à savoir la franc-maçonnerie qui représente actuellement son système, est apparu en montrant la même fausse apparence et essaie de dissimuler le fait que c’est une religion qui adore satan.

Pour achever cet objectif, sachez que les francs-maçons persistent avec leur stratagème sous des apparences variées. Par exemple, the World Council of Churches and the National Council of Churches (Conseil Mondial des Eglises et Le Conseil National des Eglises) ont des dirigeants maçonniques. Certains éditeurs anciens de la revue Christian Science Monitor sont des francs-maçons.13 Il y en a aussi parmi les théologiens musulmans. Les francs-maçons qui infiltrent de telles institutions cherchent par tous les moyens d’accomplir leurs objectifs. Leur but est de détourner les gens d’Allah, sous une apparence religieuse, et de les transformer en serviteurs de satan, comme ils le sont eux-mêmes.

C’est satan qui leur donne ces tâches. Les maîtres francs-maçons sont ceux qui contactent directement satan. Un maître franc-maçon recevra les instructions directement de satan lors d’une assemblée de 200 ou 300 personnes et commencera à énumérer les ordres que satan lui a donnés. Les ordres de satan comprennent généralement l’effusion de sang. Satan […]. Les francs-maçons décrivent ces rituels dans leur livres et obéissent toujours aux ordres de satan et agissent à la lumière de ses directives.[…]

___________________
1 Madame Blavatsky (i.e., the Mother of the New Age movement) The Secret Doctrine (1888), Vol. II, p. 234
2 Eliphas Levi, Freemason of the Grand Orient of France, The Mysteries of Magic, p. 428
3 The Secret Doctrine (1888), Vol. II, p. 513
4 David Spangler, Director of United Nations Planetary Initiative, Reflections on the Christ (1978), p. 45
5 John Daniel, Two Faces of Freemasonry, Day Publishing, 2007, p. 7
6 John Daniel, Two Faces of Freemasonry, Day Publishing, 2007, p. 44
7 John Daniel, Two Faces of Freemasonry, Day Publishing, 2007, p. 94
8 John Daniel, Two Faces of Freemasonry, Day Publishing, 2007, p. 95
9 Aleister Crowley, The Book of the Law
10 Aleister Crowley, The Book of the Law
11 C. L. “Mason Aleyhtarlığı”, Mimar Sinan, an 4, no. 13, 1973, pp. 87-88
12 Mason Dergisi, an 29, no. 40-41, 1981, pp. 105-107
13 John Daniel, Two Faces of Freemasonry, Day Publishing, 2007, pp. 164-165
Source
Advertisements