Un audio très révélateur du Professeur et écrivain Hervé Ryssen décrivant une conversation téléphonique avec une vieille dame Juive. Tous les ingrédients sont posés [paradoxe multiculturel pour la France et non pour Israel, pathologie Juive, l’antisémitisme…]

Je trouve personnellement interessant contrairement à d’autre, le fait de concevoir le Judaïsme moderne comme une maladie, une maladie mentale, physique, historique, religieuse et faussement culturelle à laquelle le Juif doit et peut se guérir par le reniement totale de son identité inventé pour l’interêt exclusif de son peuple revendiquant et prônant un héritage qui ne lui appartient pas.

Le juif peut s’extirper de son petit monde fermé et découvrir la vérité comme nous l’avons découverte, il peut tout à fait renier ses croyances sectaires et sataniques pour devenir un homme nouveau, c’est tout le bonheur qu’on leur souhaite finalement. Le Pr. Hervé Ryssen semble avoir pris le problème dans ce sens d’où l’aspect assez genre “guérisseur” de l’audio.

Pour vous faire une idée de son oeuvre et de sa pensée, voici un extrait de son site [aujourd’hui en rénovation] :

L’invasion du tiers-monde : le juif est coupable

Foutez-vous bien ça dans le crâne : l’immigration du tiers-monde qui déferle sur l’Europe et aux Etats-Unis n’est pas un phénomène naturel mais le fruit d’une politique savamment orchestrée par les oligarchies mondialistes et la finance apatride qui dominent aujourd’hui l’ensemble du monde occidental.

Les principaux responsables de cette invasion migratoire que nous subissons sont les juifs, que ça vous plaise ou que ça ne vous plaise pas. Ce sont les juifs qui nous concoctent ces innombrables films et feuilletons télévisés encourageant le métissage et la société “plurielle”. Il faut vraiment être aveugle pour ne pas le constater.

Cette inlassable propagande juive, déversée quotidiennement sur toutes les ondes, tend aussi à culpabiliser insidieusement les hommes blancs pour des crimes qu’ils n’ont pas commis : il s’agit de les mettre à genoux devant le “peuple élu” et de leur faire accepter en douceur la disparition de leur monde traditionnel.

Dans ces conditions, notre ennemi, notre unique ennemi, est le juif. A partir de là, nous pouvons accepter toutes les alliances. Sur la scène internationale, les musulmans les plus radicaux sont évidemment nos alliés. Mais, que les choses soient claires : une alliance n’est pas un mariage, et la submersion migratoire de notre terre n’est de toute manière pas acceptable.

Son blog officiel en attendant la réouverture du site.

Pour vous faire une idée de l’individu en question, une courte présentation :

Hervé Ryssen, né Hervé Lalin en 1967, est un auteur et militant nationaliste français. Ayant rejoint le Front national dans les années 1990, il milite au GUD alors qu’il prépare le CAPES d’histoire à la Sorbonne. Il aurait ensuite été professeur d’histoire pendant cinq ans dans l’Éducation nationale, avant de s’en faire exclure par un inspecteur académique, à la suite d’une plainte de parents d’élèves.

Au début des années 2000, il a ensuite été un des responsables parisiens d’Unité radicale et, après la dissolution de celui-ci, écrit dans Vox NR et Réfléchir & Agir

A partir de 2005, Hervé Ryssen se fait connaître […] par la publication de plusieurs ouvrages. Dans le premier, Les Espérances planétariennes, il argumente la grande homogénéité des intellectuels juifs et les soubassements religieux du discours mondialiste (qu’il nomme « planétarien »). En 2007, il publie Le Fanatisme juif, une étude des courants de pensée contemporains tendant à dissoudre la société européenne traditionnelle (marxisme, mondialisme, féminisme, homosexualité, freudisme, freudo-marxisme, etc.).

Il dénonce également la traite des blanches dans l’État d’Israël et met en cause la faiblesse complice de la magistrature corrompue par les proxénètes, qui n’encourraient qu’une peine insignifiante. Il s’est également attaqué à la « mafia juive » qui, selon lui, serait la plus puissante du monde et serait impliquée dans le racket, le trafic d’armes, les meurtres sous contrat, le trafic de drogue, le proxénétisme, le blanchiment d’argent via des casinos, des discothèques et l’industrie pornographique, dans le kidnapping, les cambriolages, les vols à main armée, le trafic de diamants, le trafic d’œuvres d’art et l’escroquerie.

Dans son livre Psychopathologie du judaïsme, il établit un parallèle entre le judaïsme et la pathologie hystérique, relevant une tendance à l’histrionisme, la dépression, l’angoisse permanente, la paranoïa, l’introspection, l’égocentrisme, l’amnésie, la manipulation, la mythomanie, l’ambivalence identitaire, les délires prophétiques et l’ambiguité sexuelle. [Source Wiki]

Advertisements