Professionnel dans la falsification, la raillerie et la manipulation de divers courants et mouvements qui s’avèrent dangereux voir gênant pour nos élites mondialistes [chrétiens débauchés, nationalisme du méchant hitler…]. Le cinéma hollywoodien veut s’attaquer aujourd’hui au plus grand danger, obstacle et idéologie pour la sauvegarde de son hégémonie dénommée bien sur l’Islâm.  holl

Afin que,comme pour ses prédecesseurs, son message soit perçu de manière fausse et inoffensive [en gros un islâm bisounours], nos élites ont fait appel au plus grand réalisateur sataniste connu pour ses films à forte connotation “Dajjalisque” [Matrix, Seigneur des anneaux] j’ai nommé Barry Osbourne qui a pris soin, pour donner crédit à son oeuvre, de se faire superviser par nos fidèles traitres modérés [Monsieur Qarâdawî l’ami des yankees] toujours présent quand il est question de dénaturer l’Islâm authentique.

Forte heureusement bien sur, cette vaine manoeuvre ne passera pas dans notre communauté [hormis chez les traitres et les lâches], la doctrine musulmane et sa voie restera inctacte et claire comme elle l’est resté pendant 14 sicèles durant et les coups des soldats de l’Islâm continueront à pleuvoir sur la coalition impérialiste n’en déplaise à leurs supporters.

Mahomet sur grand écran, par le producteur du Seigneur des Anneaux

Mahomet-sur-grand-ecran-par-le-producteur-du-Seigneur-des-Anneaux_image_article_paysage

Le producteur Barrie Osborne ( Matrix , Le Seigneur des Anneaux ) envisage de mettre sur pied un biopic consacré à Mohamed, le prophète des musulmans. Un projet ambitieux, puisque le budget de cette fresque serait de l’ordre de 150 millions de dollars.

Osborne a manifesté son envie de faire « une production épique internationale dont le but serait de rapprocher les cultures. Le film enseignera aux gens le sens véritable de l’Islam. » Un pari un peu risqué, dans un monde occidental tenté par la peur de l’Islam ?

Depuis plusieurs années, l’assimilation musulmans / terroristes a été plus que fréquente dans les médias, pourtant, cela n’effraie pas le producteur du film, qui porte haut ses ambitions. Au contraire, il compte bien faire évoluer les choses !

Barrie Osborne a annoncé qu’il engagerait des acteurs musulmans anglophones et que la production sera assistée d’une école coranique, Sheikh Yusuf Al-Qaradawi (engagée par la société de production), qui supervisera le tournage. Une condition a d’ores et déjà été prise en compte : conformément à la loi islamique, le prophète ne sera pas représenté à l’écran (est-ce possible ?).

« Le film mettra en lumière la vie du prophète de sa naissance à sa mort » a annoncé sur Al-Jazeera le président Ahmed Abdullah Al-Mustafa, le Président de la société de production du Qatar, Alnoor Holdings. « Le film mettra l’accent sur l’humanité du prophète. »

Dans ces conditions, on peut espérer que cette réappropriation de la croyance par des studios hollywoodiens ne soit pas qu’irrespect et incohérence historique, comme c’est parfois le cas. D’autant plus que les intentions sont louables. Le tournage devrait débuter en 2011.

Source

Advertisements