Les chefs de files américains avouent leurs impuissances devant la résistance Taliban.

Afghanistan: les talibans ont pris le dessus, selon le commandant américainzead

Le commandant des forces américaines en Afghanistan, le général Stanley McChrystal, estime que les talibans ont pris le dessus dans le pays, forçant les Etats-Unis à changer de stratégie sur le terrain, a-t-il confié dans un entretien au Wall Street journal publié lundi.

Le général Stanley McChrystal affirme que les talibans ont gagné du terrain au-delà de leurs bastions dans le sud de l’Afghanistan, pour menacer des régions qui étaient stables jusqu’ici dans le nord et l’ouest du pays.

Selon le général, les insurgés montent des attaques sophistiquées qui combinent bombes artisanales et guet-apens tendus par de petites équipes de talibans lourdement armés, rapporte le Wall Street journal.

“C’est un ennemi très agressif maintenant”, déclare M. McChrystal au journal, dans son bureau situé dans un camp fortifié de l’Otan à Kaboul. “Nous devons stopper leur dynamique. C’est un dur labeur”, ajoute-t-il.

D’après le commandant, le redéploiement à venir des troupes américaines a été conçu pour mieux protéger les civils afghans de la montée des violences et des intimidations des talibans.

Ces redéploiements sont la manifestation la plus évidente de la stratégie de McChrystal en Afghanistan, qui a pour priorité affichée de protéger la population afghane plutôt que de neutraliser les insurgés.

L’augmentation en cours de la présence américaine en Afghanistan décidée par l’administration Obama va amener à un total record de 68.000 soldats américains dans le pays d’ici la fin de l’année.

Plusieurs responsables de l’armée américaine estiment que les talibans ont tiré profit de l’offensive américaine dans la province du Helmand (sud) pour infiltrer la ville de Kandahar, et installer des gouvernements et des tribunaux fantômes, rapporte le Wall Street journal […]. [Source] 

Bien evidemment les yankees dissimulent leurs défaites et humiliations par “un redéploiement stratégique afin de protéger la population afghane“, venant de la bouche d’hommes qui bombardent jour et nuit des villages entiers de civils hommes, femmes et enfants, ça sonne très creux.

Cet aveux me rappel les commentaires de certains partisans haineux des impérialistes qui, devant l’héroïsme de nos combattants, en sont venus à dire :

“Le terme de “pouilleux” au sujet des Talibans , c’est certainement moi. Rien de péjoratif dans cette façon de parler de ces gens là. Juste constater avec une once d’admiration que ce sont des gens aux antipodes de nos univers militaires sophistiqués, vivant d’une “boule de pain et d’une outre d’eau”, marchant en sandales ou en baskets dans les montagnes, avec un équipement léger et rustique. Des pouilleux quoi. Et qui nous mènent la vie dure. C’est un constat. Ce qu’ils sont…Hein ? C’est pas les divisions de la Garde Rouge donnant dans la trouée de Fulda sur des T-80 dernier cri appuyés par des essaims de Flanker ou de Fulcrum.”

Advertisements