Les coeurs de millions de musulmans se sont réjouis lors des accords entre les Talibans du Pakistan et les autorités du pays pour l’établissement de la Loi d’Allah [Shari’a] dans la vallée du Swat. 

taliban_supporters_1368931c

Après des années de lutte et de sacrifice, la vallée et son peuple ont vu enfin leurs souhaits réalisés, mais comme nous nous attendions après à peine quelques semaines, nous apprenions avec peine que le traité était rompu et que l’extermination de nos frère Talibans était maintenant à l’ordre du jour, des millions de pauvres musulmans hommes, femmes et enfants furent bombardés, déplacés et la belle vallée du Swat rasée.

Aussi pendant ces evènements et même avant, les spéculations surtout dans les médias allaient bon train même parmi les partisan des Talibans, les médias ont propagés que les combattants avaient rompu le traité en envahissant la ville de Buner, qu’ils terrorisaient la population, fermaient les écoles pour filles…

Ces rumeurs commencèrent même a toucher le coeur des partisans, certains soutenant que les Talibans avaient commis une erreur et s’étaient rendu responsable de la violation du pacte en voulant envahir les villes alentours alors qu’ils avaient pourtant acquis l’ultime objectif [la Shari’a] dans leur vallée, les moujâhidin avaient été trop gourmand et n’avaient pas respectés les accords…

Sans respecter aucune moralité islamique en spéculant sur les musulmans, les langues de vipères n’ont pas épargnés nos frères à cause en parti de la grande propagande médiatique impérialiste, ainsi j’ai trouvé bon et juste de vous retranscrire la vérité sur l’histoire du mouvement Taliban dans la vallée du Swat par le récit d’un témoin des évènements, le frère Aboû Zayd al-Khourassanî :

L’histoire du SWAT

Par Abu Zaid Al-Khurasani

Traduit de l’anglais  par Oum ‘Omar Al Afghâniya

Ces jours ci, le Swat a fait la une des médias nationaux et internationaux, le gouvernement Pakistanais insiste sur le fait qu’ils ont presque démantelé le réseau des Talibans et que bientôt la paix sera instauré dans la vallée.

Ces gens qui sont au Swat connaissent la vérité à propos de ces allégations mais en raison de leur parti prit et de la propagande continue des médias contre les Talibans, très peu de gens sont conscient de la véritable histoire. Ici donc un bref historique du mouvement Taliban au Swat,

Le mouvement Taliban au Pakistan a débuté au Waziristan lorsque le gouvernement Pakistanais y a envoyé ses troupes sous la pression des Etats-Unis pour débusquer le vestige des Talibans Afghans et des autres Moujahidîn étrangers qui, après la chute de Kaboul – et par conséquent de l’Afghanistan tout entier – sont venus au Waziristan afin de se regrouper et relancer leur guérilla contre les forces d’occupations.

Les habitants locaux du Waziristan ont résisté à l’armée Pakistanaise et suite à de lourdes pertes, cette dernière (l’armée Pakistanaise) était forcé de signer un accord de paix dans la région.

Depuis lors, le mouvement Taliban s’est propagé de région en région au FATA (Federally Administered Tribal Areas – Zone Fédérales Tribales Administré) et progressivement, il a inspiré le peuple du Swat et leur a montré une manière de faire pression pour leur cause (c’est-à-dire pour la mise en place des lois de la Shari’a) dans la région du Malakand,

 

TNSM (Tehreek-e-Nifaz-e-Shariat-e-Muhammadi) :

Dans la région du Malakand, le Tehreek-e-Nifaz-e-Shariat-e-Muhammadi (TNSM) a été lancé dans les années 90 par Sufi Muhammad (Beau père du Maulana Fazlullah) pour la mise en place de la Shari’a dans la région mais leurs méthodes étaient pour la plupart pacifiques.

Par exemple en 1994, ils ont arrêtés les gens sur les routes et les ont bloqué pendant des semaines pour pousser le gouvernement à se résoudre à leurs exigences, mais leur demande n’a jamais été prise en compte.

En Octobre 2001, le TNSM a réuni tous ses membres actifs et les a envoyés en Afghanistan afin de lutter contre l’invasion des Etats-Unis. Ils étaient (environ) au nombre de 14 000, la plupart d’entre eux ont été emprisonnés à la prison de Shabarghan après la chute du gouvernement des Talibans. Beaucoup ont trouvé le Martyr et seulement quelques uns d’entre eux ont pu rentrer chez eux.

Sufi Muhammad avait lui même réussi a revenir mais a été envoyé en prison pour 7 ans.

En 2002 le Général Musharraf a interdit le TNSM et le mouvement a été démantelé de près. Suite à cela, la demande de la population de la région du Malakand (concernant la mise en place de la Shari’a) n’a jamais aboutie.

La plupart des gens disent que les dirigeants du TNSM ont fait de nombreuses erreurs, comme à chaque fois que leur mouvement était en plein essor il mettait la pression au gouvernement et signait soudainement un accord et puis plus tard, le gouvernement ne l’honorait jamais.

 

Maulana Fazlullah:

Comme les autres régions du Pakistan, beaucoup de Moujâhidîn présent au Swat ont participé au Jihâd au Kashmir et au Jihâd Afghan tout en faisant partit du TNSM, Maulana Fazlullah était l’un d’entre eux mais il n’était pas très connu ces années là.

En 2004 un groupe des Moujâhidîn du Swat a décidé de lancer un mouvement armé contre le gouvernement Pakistanais en représailles à ses alliances avec les Etats-Unis.

Ils ont tout d’abord fait irruption dans une banque du district de Matta de la région du Swat afin de générer des fonds pour la lutte armée.

Leur attaque sur la banque a échoué et certain d’entre eux ont été capturés tandis que d’autre sont tombés martyrs incluant Ustaz Farooq Shah qui était leur chef à cette époque.

Ensuite Maulana Fazlullah arriva graduellement sur le devant de la scène en 2006 lorsqu’il a commencé ces conférences sur la radio FM. Il faut garder à l’esprit que la vallée du Swat était l’une des région les plus paisibles du Pakistan, de part sa beauté naturelle c’était le point chaud du tourisme national et international et par conséquent un endroit plein d’obscénité où les gens s’éloignaient de leur religion.

Il a commencé à partir du Amr-bil-Ma’rouf (ordonner le bien) et du Nahi Anil Munkir (condamner le blâmable), beaucoup d’hommes de la région on par la suite gardé la barbe et beaucoup de gens on cassé leurs télévisions lors de ses colloques.

Jour après jours il devint de plus en plus populaire et par conséquent le gouvernement sentit une menace venant encore une fois d’une demande d’application de la Shari’a que ce dernier n’a jamais accepté – et ne pourra peut-être jamais accepter à cause de la pression international -.

C’est pourquoi le gouvernement a perquisitionné a plusieurs reprise sa mosquée afin de l’arrêter mais les résidents locaux ont résisté encore et encore lors des raids et sa capture a échoué.

En 2007, lorsque les étudiants de la Mosquée Rouge (Lal Masjid) et de Jamia Hafsa on lancé un mouvement afin de sauver les mosquées d’Islamabad que le gouvernement avait décidé de détruire,

Comme beaucoup de chefs du Jihâd au Pakistan : Masood Azhar, Fazulr Rahman Khalil, Baitullah Mehsud, Faqeer Muhammad etc.. Maulana Fazlullah a menacé le gouvernement d’éviter toutes opération contre la Mosquée Rouge autrement il lancerait un Jihâd armée contre les forces de sécurité Pakistanaise au Swat.

Au même moment, Fazlullah réussi a obtenir le soutient des anciens Moujâhidîn de la vallée du Swat qui avaient connu l’expérience du Jihâd au Kashmîr, en Afghanistan et au Waziristan,

Maulana Hussain Ali alias Tor Mullah ou Fateh Ustaz, qui était l’adjoint du commandant Abdullah Mehsud pendant plusieurs années dans le Sud du Waziristan, rejoint lui aussi le front et soutenu Maulana Fazlullah. Il fut par conséquent désigné comme étant chef commandant militaire du Tehreek-e-Taliban du Swat.

Lorsque le gouvernement Pakistanais a lancé l’opération « Silence » contre les étudiants de la Mosquée Rouge et de Jamia Hafsa, la plupart des leader jihadiste ont oublié leurs promesses excepté quelque uns d’entre eux et Maulana Fazlullah faisait parti de ceux qui rejoignirent le front.

Lorsque l’armée a lancé les opérations contre la Mosquée Rouge, 20 000 troupes ont été ordonnés de rejoindre la vallée du Swat afin de contenir Fazlullah.

Maulana Fazlullah demanda au gouvernement de stopper les opérations contre la Mosquée Rouge, d’appliquer la Shari’a dans la région du Malakand et de retirer toutes les troupes présentent au Swat mais le gouvernement refusa. Par ailleurs Maulana Fazlullah était sous la pression de ses propres combattants Talibans qui souhaitaient lancer le Jihâd contre les troupes Pakistanaise.

Finalement suite à l’échec des négociations avec le gouvernement il demanda à ses hommes de lancer le mouvement armé.

 

Opération Rah-e-Haq (Anti-Rah-e-Haq):

Initialement l’opération au Swat était sous le commandement du FC (Frontier Corps – L’armée des Frontières). Les Taliban ont envahi des camps et plusieurs d’entre eux ont été conquis, suite à cela ils ont obtenu beaucoup d’armes et de munitions pour la lutte à venir.

400 fusils G3 était le butin de guerre d’un seul camp de Khwazakhela. Après plusieurs mois de guerre, l’armée pris le contrôle des opérations au Swat et ont lancé une opération massive.

D’autre part, les Talibans ont pris le contrôle de la plupart des villes, mais ils n’étaient pas en nombre suffisant pour contrôler un territoire vaste. Ainsi, après deux mois de combats acharnés, l’armée a été en mesure de reprendre ces zones et les Talibans ont commencé la préparation de la guérilla armée.

Après quelques mois de silence, les Talibans ont relancés leur attaques contre l’armée et cette fois-ci, ont réussi à la contenir au Swat. Au même moment, ils ont créé leurs tribunaux islamiques et le peuple de la vallée était heureux d’avoir enfin une justice digne et rapide.

Toutes coutumes non islamique fut interdites et les Taliban établirent des exploits dans la plupart des régions de la Vallée du Swat.

L’armée a été forcé de siéger dans leur camps et après six mois de lutte, les Taliban ont réussi à contrôler de manière stratégique la déroute de l’armée. Celle-ci s’est trouvé dans une immense difficulté a fournir des rations à leurs troupes stationnées au Swat.

 

Le Traité de Paix :

Enfin, après la chute du village Shamozi aux mains des Talibans, l’armée a contacté Sufi Muhammad, (qui a été libérée de prison après 7 ans de détention), qui a mis en place un traité de paix dans le Lower-Dir et a agit comme un médiateur de paix. Suite à cela, un cessez-le-feu a été convenu.

Le gouvernement a donné son accord dans la décision de faire appliquer la Shari’a dans les 15 jours suivant le cessez-le-feu et la libération de tous les prisonniers Talibans.

Le gouvernement s’est pour sa part assurer que le convoi de l’armée, qui fournira des rations à ses troupes ne sera pas attaqué et que tout les prisonniers militaire seraient libéré par les Talibans. Les Talibans ont rapidement libéré tout les prisonniers militaire et ont donner une liste de 220 prisonniers Talibans a libérer par le gouvernement.

De l’autre côté, la date limite pour la mise en application de la Shari’a eu expirée et le gouvernement ne libéra pas les prisonniers et n’appliqua pas non plus la Shari’a. Ainsi, la tension augmenta une fois de plus et Sufi Muhammad menaça d’annuler le traité de paix c’est alors que le gouvernement négocia de nouveau avec lui et libéra près de 72 prisonniers Talibans. Ils eurent une nouvelle date limite pour la mise en place de la Shari’a.

Après deux mois de cessez le feu, le gouvernement a adopté une résolution au Parlement et Nizam-e-Adl (l’organisation de la justice) a été mis en place dans la division du Malakand, mais qui doit être Qadi (juge) ou Qadi-ul Quda (juge de la cour suprême) devait être décidé par voie de négociation entre Sufi Muhammad et le gouvernement.

Au même moment, lorsque le président Asif Ali Zardari a encré le règlement Nizam-e-adl, il y eu pression international sur le gouvernement afin de faire face aux Talibans. Ainsi, des opérations militaires ont débuté une nouvelle fois dans le Swat et autour de celui-ci.

D’autre part, les Talibans sont entrés dans un district voisin (Buner) où des habitants locaux ont tué 6 Talibans et ont fait trainer leurs corps sur les routes. Les Taliban sont entré à Buner pour venger leur frères Talibans et rapidement ils prirent le contrôle de l’ensemble du district,

Le gouvernement s’est ensuite plaint à Sufi Muhammad comme quoi cela était une violation des accords de paix, alors Sufi Muhammad a demandé aux Talibans de rentrer au Swat.

Lorsque les Taliban sont retournés au Swat, le 2ème jour l’armée est entrée à Buner et a commencé des opérations. D’autre part, le gouvernement, qui a été sous la pression de l’Occident, a commencé à lancer des opérations à Dir-Lower, la ville natale de Sufi Mohammad.

Quelques jours après, Sufi Muhammad a annoncé qu’il a mis fin au pacte de paix parce que l’armée a commencé a lancer des opérations à Buner et à Dir Lower et qu’elle est en train de mettre en place une force militaire au Swat. Le gouvernement n’a pas été d’accord avec lui sur la question des Qazis. Ainsi l’accord de paix a été annulé.

 

Operation Rah-e-Rast (Anti Rah-e-Rast):

Le jour où le Président Asif Ali Zardari était en visite aux Etats-Unis, l’armé à lancé une nouvelle opération. Cette fois-ci, l’opération était très forte, à tel point que la Air Force Pakistanaise a statué en disant que c’était la plus grande opération que connaisse l’histoire du Pakistan.

Les habitants du Swat ont été prié par l’armée de quitter la région autrement ils ne seraient pas tenu responsable des conséquences des attaques. Le bombardement au Swat commença centimètre par centimètre cette fois-ci.

Après deux mois de dure et longs combats et en raison d’énorme perte de vies civiles, les Talibans décidèrent de se déplacer et de regagner les montagnes afin de se préparer une nouvelle fois pour la guérilla.

L’armée affirme avoir tué 1.600 Talibans dans cette opération, mais qui est là pour demander où sont les tombes de ces talibans tués ?

Cette fois, le gouvernement se réjoui du soutien de tous les partis politiques du Pakistan à cause de la politique des Talibans qui ont totalement rejetés la démocratie et le système judiciaire en cours au Pakistan.

Le gouvernement a utilisé sa force sur tous les fronts et le plus grand succès qu’ils aient eu cette fois est dans leur guerre de propagande Mais AlhamdouliLLâh les Moujâhidîn ont bien joué avec leur nerfs et les pertes de l’armée ont été beaucoup plus importante.

Plus de 20 chars de l’armée ont été détruits à ce jour et le nombre de véhicules de l’armée qui ont brûlé sont bien au-dessus de 150 au Swat, 42 à Dir-Lower et 56 à Buner.

Le gouvernement lui-même a admis avoir perdu un milliers de troupes au Swat et le pourcentage de tués dans les troupes fut de 1 officier pour 5 troupes. Les choses sont vraiment en faveur des Talibans inshAllâh, tout les leaders et toute la main-d’œuvre des Taliban est en sécurité AlhamdouliLLâh.

D’autre part, il y a de nombreux fronts de lutte armée, Obama a envoyé des troupes supplémentaires en Afghanistan pour une victoire décisive contre les Talibans et de l’autre côté, a ordonné à son armée fantoche (Napak army – l’armée impure) de lancer des opérations dans l’ensemble de FATA et du Swat.

Maintenant, l’armée est occupée sur plusieurs fronts, elle doit se battre au Swat, à Buner, à Dir (Lower), Dir (Upper), la province du Malakand, la province d’Orakzai, la province de Khyber, Bajaur, Hangu, Bannu, Waziristan, Dara Adamkhel etc et on signale que l’armée a été déployée à la frontière avec la province de Helmand en Afghanistan, où les États-Unis ont commencé une grande opération.

Pour finir je dirais que l’armée est maintenant sous contrôle totale des Etats-Unis et ils vont partout où les Etats-Unis leur demande d’aller. Cette année (2009) a été très importante pour la guerre en Afghanistan, alors l’armée a commencé a lancer ces opérations tout autour afin de rendre les Talibans pakistanais occupés ici afin qu’ils ne puissent pas rejoindre l’Afghanistan pour la lutte saisonnière.

Toutes les armes qui devaient être utilisées en Afghanistan cet été, a été utilisé contre l’armée Pakistanaise. Cette dernière est plus dévouée aux intérêts des États-Unis que les soldats Américains eux même et Allâh (SWT) nous a promis que les Mounafiqîn (hypocrites) auront un châtiment pire que le Kufar lui même.

InshAllâh ces jours sont proche lorsque nous verrons la défaite des troupes Américaines en Afghanistan et la défaite de l’armée Pakistanaise au Pakistan.

 

Ô Allâh ! Aide les Moujâhidîn aux coeurs purs de part le monde.
Ô Allâh ! Rends les ferme et inébranlable sur le droit chemin.
Ô Allâh ! sauve les et protège les tous.
Ô Allâh ! Accorde leur bientôt la victoire.

Amîn Ya Rabba shahada wal Mujâhidîn.

Advertisements