{Et parmi les hommes, il est (quelqu’un) qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d’Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant } S. 31, V.6
rappeur1 
Sans revenir sur l’aspect religieux de la pratique musicale de ses individus, je voudrais mettre en lumière la trahison et les engagements politiques de ses rappeurs se disant ” révoltés” contre le “système”, spécifiquement ceux en image car ils prennent souvent soin d’associer l’islâm à leurs pitreries.En effet, ces personnes lobotomisées à la génération “touche pas mon pote ” et “sos racisme” se disent en guerre contre le système et contre l’islâm “guerrier” comme le souligne bien le soufi proclamé ‘Abd al-Mâlik :
 
« Prôner un islam violent et être délinquant, c’est la même chose, s’emporte Abdelmalik. L’islam extrême est un paradoxe absolu, une folie totale. A un moment, l’islam de cœur ne pourra que triompher.»
  
L’auteur du torchon “Qu’Allah bénisse la France” où il explique dedans son amour de la république, son dédain pour les musulmans “fondamentalistes” et son adoration pour le soufisme passif et idolatre [tendance alliée de l’alliance impérialiste pour prêcher à la destruction de l’islâm authentique], celui-ci n’hésite jamais une seconde pour s’inviter sur les plateaux Tv avec comme mission de cracher sur ses frères résistants, faire l’apologie de la diversité et du métissage où encore s’honorer par ses lectures d’auteurs juifs.
 
Devenu le bon petit noir intello et musulman préferé des émissions “culturel” pour son discours en adéquation avec la pensée universelle, avant sa révélation dans le soufisme aplaventrisme, ce rappeur se disait pourtant “anti-système” à ses débuts comme c’est le cas des dénommés groupe “Sniper”, avec leur hymne national contre la France remplis de stéréotype bien pensants .
 
“Tous chauds pour exterminer les ministres et les fachos”, “Faudrait changer les lois et pouvoir voir des arabes et des noirs au pouvoirs” mais bien sur, Rachida et Rama ont dû combler leurs souhaits…où leurs chants pour les Palestiniens, spéficiant, laïcité oblige “qu’on ne parle pas en tant que musulman mais en tant qu’être humain” !
 
Bref des textes d’ecervelés médiocres complétement fusionnés avec les gauchos libertaires, sarkosistes où autre politicard dans des “fuck le Fn“, incitant la jeunesse à l’action vaine et idiote “à croire que le moyen de se faire entendre est de brûler des voitures“, effectivement brûler les voitures de nos pères où des gens aussi lésés socialement que nous au lieu de s’en prendre aux responsables et leurs suppôts, c’est très gratifiant.
Suivis par les “anti systèmes” comme Soprano qui crie haut et fort que “son islam n’est pas celui de Ben laden” heureusement soulageons nous.
 
Pour finir enfin par ceux qui mettent en avant leurs religions dans leur musique afin de détruire sa croyance et son message de l’interieur comme les “pieux” Médine, qui, se lance, barbe rayonnante [quel affront pour cette tradition des prophètes] dans les insultes contres les “Talibans qui lisent le coran comme des ânes” , surfe sur la peur du 11/09 pour délivrer son islâm de lâches et de peureux puis s’engage dans toutes les conférences des traitres “modérés” comme les hérétiques de l’institut du monde arabe.
 
Encore un qui se disait à ses débuts “anti système” puis aprés révélation se mit à balancer ses avis d’ignorants et ses pensées universalistes dans ses morceaux, plusieurs de mes confrères ont d’ailleurs assistés à la totale hystérie des fans musulmanes criant son nom à plein poumon au salon du bourget et lui heureux, satisfait de sa gloire signant sourire aux lèvres ses autographes, est-ce là une façon islamique ?
 
Cela me rappelle les paroles véridiques de notre soeur convertie Yvonne Ridley [celle qui avait été enlevé par les Tâlibân] :
 
” Qui faut-il blâmer? Les soeurs déchaînées? Les organisateurs qui ont permis ce comportement excessif qui porte atteinte à l’islam? Ou les artistes? […]
 
Très franchement, je ne comprends pas comment quiconque dans la Oumma peut se laisser aller à crier de joie par excès de plaisir alors que le monde aujourd’hui présente tant de brutalité et de souffrance. Des rivières de sang s’épanchent des veines de nos frères et soeurs partout dans le monde musulman. Les cris et les appels aux héros de la musique étouffent les cris provenant des geôles d’Ouzbékistan où nos frères et soeurs sont brûlés vifs dans des cuves d’eau bouillante. “
 
Aussi le fameux Kery james porte étendart de la secte habache, “anti-système” qui après révélation nous donna un album sans instruments à cordes et à vents puis de fil en aiguille le licite et l’obéissance étant trop lourde pour son succès, il remit toutes sortes d’instruments modernes, qu’il condamnait au départ, dans ses chants.
 
Dénonciateur des méchants du “Fn”, n’hésitant jamais une seconde pour délivrer sa croyance sectaire et despote dans ses vers, prêchant la paix puis allant se déshonorer dans des bagarres de rues devant la jeunesse.
 
Bref tout un beau monde qui nous assomme avec leurs sermons qui rejoignent toujours généralement celui des impérialistes, toujours prompt à s’unir contre les nationalistes “facho”, à inciter la jeunesse à la débilité et à se prémunir de leurs cartes électorales pour faire entendre “leurs voix” [et faire front au méchant “le pen”] bref en gros à renforcer le système qu’il prétend dénoncer.
 
Je préfère encore ces ignards et attardés rappeurs qui restent dans un cercle fermé de ” racailles trop puissant du 93” et ne s’aventurent pas dans des thèmes religieux et politiques.
 
Enfin je précise que l’islâm est complètement innocent de ses gigolos qui chantonnent “de plaisants discours pour égarer hors du chemin d’Allah et pour le prendre en raillerie.”
Advertisements